Logement social, écologique et alternatif en Afrique. Autoconstruction.
Accueil du site > Articles > En vrac > Voutes en earthbag

Voutes en earthbag

dimanche 17 juillet 2011, par Owen Geiger

JPEG -
Voutes en earthbag

Jusqu’ici, nous avons toujours mis en garde contre la construction de voûtes earthbag sauf pour les entrées et les petits couloirs entre les dôme, parce qu’ils sont intrinsèquement instables. La conception proposée présentés ici résout les problèmes de stabilité. Cette méthode de construction de voûtes en earthbag est très solide, simple, peu coûteuse, super isolante et extrêmement rapide et facile à construire.

La coquille d’une petite voûte simple pourrait être construite en une semaine environ, en partie parce que les deux tiers supérieurs de la voûte sont construits avec des tubes ou des sacs remplis d’un isolant léger, comme les scories ou de pierre ponce (matériaux ininflammables préférence). En résumé, le poids est faible dans les murs de la stabilité, et les sacs ou les tubes sont liée à une armature.

Remarque :le croquis montre une voûte caténaire, mais vous pouvez aussi construire une ogive pour augmenter les options de toiture.

Options :

- Ciment épais ou enduit à la chaux : simple, risque de moisissures dans les climats pluvieux

- Couverture plâtrée et seconde voûte construite avec des poteaux d’eucalyptus et du chaume

- Les bambous cambrés au lieu de barres d’armature sont utilisables si ils sont pelés, fumés, et trempés dans du borax

- Ajouter des solives (qui agissent comme des entretoises) et un grenier, ex : perches de bambou et bambou fendu

- Joindre des voûtes côte à côte

- Étendre la voûte pour créer des surplombs de protection sur les côtés (bon pour la Thaïlande)

- Pierres autours de la base des murs pour augmenter la résistance à l’humidité

- Tuyaux liés pour répartir le poids et ensuite mis sur le dessus de la voûte et recouvert d’un toit en ferrociment

- Toit en tôle ondulée (facile à plier, mais pas très esthétique)

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0