Logement social, écologique et alternatif en Afrique. Autoconstruction.
Accueil du site > Articles > Construire en terre > Types de constructions en terre crue

Types de constructions en terre crue

dimanche 2 août 2009, par webmaster

Le pisé

Le pisé est un mur de terre argileuse compressée dans des coffrages, à l’aide des pieds ou à l’aide d’une dameuse. On utilise généralement un mélange constitué de 30% d’argile et 70% de sable. On tasse la terre par couche de 6 pouces environ, la largeur du mur étant de 20 pouces. On obtient donc un mur constitué de couches compressées, un mur massif d’apparence et porteur d’une charge de 30 à 90 psi (2 à 6 bars) lorsqu’il est encore frais, pouvant atteindre de 450 à 800 psi (31 à 55 bars) et plus encore avec l’ajout de ciment.

La bauge (terre-paille)

Un mur de bauge se façonne en déposant de la terre crue mêlée à de la paille, cette dernière permettant d’améliorer sa cohésion et sa résistance. C’est un mur porteur.

Le torchis

C’est un mélange terre-paille ou terre-chanvre coulé entre des banches. La pâte obtenue doit être montée entre les éléments d’une structure en bois ou en brique (à la main ou à la truelle) et doté d’une armature interne (planchettes, branches). Cette technique est surtout utilisée pour les maisons à colombage.

La brique de terre crue compressée (BTC)

La brique de terre compressée est un béton de terre composé de graviers, sables, et d’éléments fins (limons et argiles). On utilise ensuite des presses pour comprimer la brique : manuelles ou motorisées, à transmission mécanique, hydraulique ou pneumatique. Le joint que l’on utilise pour assembler les briques est généralement constitué d’un mortier de chaux, sable et terre (argile). La capacité de charge de ce type de mur est d’environ 700 psi (48 bars) lorsqu’il est juste fini, peut atteindre 1000 psi (68 bars) une fois séché, et entre 2500 à 3900 psi (172 à 268 bars) mélangé à du ciment, sachant que les normes recommandent une capacité de charge de 300 psi (20,6 bars).

La brique d’adobe

La brique d’adobe est un mélange d’argile, d’eau et de débris végétaux comme de la paille, des copeaux de bois, de la sciure, du chanvre ou encore des poils d’animaux. On remplit des moules en bois de cette pâte, que l’on enlève après quelques jours, puis que l’on laisse sécher au soleil pendant environ 15 jours.

Les sacs de terre

La construction en sacs de terre s’inspire de la construction en pisé : on remplit de terre compactée, des sacs de polyéthylène ou polypropylène (utilisés notamment pour le conditionnement des grains). Le mélange peut être constitué de divers matériaux comme de l’argile, du sable, du béton etc. On obtient ainsi une structure porteuse où les rangées de sacs sont fixées entre elles grâce à du fil barbelé, et à laquelle on applique n’importe quelle type d’enduit.Cette technique a été développée par un architecte américain, Nader Khalili.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0